Pétrole : nouveaux records face aux affrontements entre Israël et le Liban

Les prix du pétrole ont battu de nouveaux records historiques jeudi, en réaction à l'aggravation de la crise entre Israël et le Liban, et au renvoi du dossier nucléaire iranien devant l'ONU.

Le prix du "light sweet crude" coté sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) a grimpé jusqu'à 75,89 dollars le baril pour livraison en août, contre un précédent record de 75,78 dollars vendredi dernier.

Le prix du Brent coté à Londres a atteint quant à lui 75,45 dollars le baril sur l'échéance d'août, contre 75,09 dollars vendredi.

Les cours du brut étaient revenus au-dessus de 75 dollars pendant les échanges asiatiques sur fond d'aggravation de la crise entre Israël et le Liban.

"Le problème israélo-palestinien avait été relégué au second plan par l'Irak et l'Iran, mais c'est le grand-père des problèmes pétroliers", a commenté Tony Nunan, responsable de la gestion du risque dans le secteur de l'énergie chez Mitsubishi Corp's à Tokyo.

A 07H40 GMT, le Brent s'échangeait à 75,09 dollars, en hausse de 70 cents par rapport à la clôture de la veille, et le "light sweet crude" prenait 67 cents à 75,62 dollars.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés