Publicité

Ping An demande le soutien du gouvernement chinois

©BLOOMBERG NEWS

L'assureur chinois Ping An ferait pression sur son gouvernement afin que ce dernier l'aide à compenser la lourde perte qu'il a subie à cause de sa participation dans Fortis. Selon Bloomberg qui rapporte une source officielle, le ministère chinois du commerce aurait donc l'intention d'envoyer une note au gouvernement belge.

Bruxelles (L'Echo) - L'assureur Ping AN aurait demandé de l'aide au gouvernement chinois afin de l'aider à obtenir une compensation de ses pertes dues à sa participation importante dans Fortis, selon Bloomberg. Ping An possède en effet 4,8% du capital de Fortis Holding, cette prise de participation date bien sûr d'avant le démantèlement du groupe.

Ping An serait convaincu que le rôle joué par le gouvernement belge dans l'affaire Fortis est équivalent à "une confiscation" et souhaiterait en conséquence recevoir un dédomagement. Le ministère chinois du commerce aurait donc l'intention d'envoyer une note au gouvernement belge, selon une source officielle. Depuis octobre, Ping An a en effet provisionné quelque 2,3 milliards d'euros sur ses investissements dans Fortis. L'assureur a en outre bouclé le trimestre sur une perte nette.

Un porte-parole de Ping An n'a pas souhaité réagir à l'information.

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés