Publicité
Publicité

Ping An n'a pas l'intention de monter à 7% dans Fortis

Contrairement à ce qu'il avait laissé entendre, le groupe d'assurance chinois Ping An, deuxième actionnaire du bancassureur Fortis, n'a pas l'intention d'augmenter à court terme sa participation dans Fortis de 5 à 7%, a déclaré lundi le CEO du groupe Louis Cheung. Il a ajouté que Fortis reste "un investissement à long terme". Selon des analystes cités par le quotidien chinois China Daily, le groupe chinois aurait vu son bénéfice décliner "en partie en raison des pertes importantes de Fortis".