Procès Enron: report des sentences au 23 octobre

Les peines qui doivent être infligées à Jeffrey Skilling et Kenneth Lay, les deux ex-dirigeants du groupe de courtage en énergie Enron reconnus coupables pour leur responsabilité dans la faillite retentissante du groupe, ont été reportées au 23 octobre.

(afp) Les peines des deux ex-dirigeants devaient initialement être annoncées le 11 septembre. Jeffrey Skilling, 52 ans, était sous le coup de 28 chefs d'accusation et Kenneth Lay, 64 ans, de six chefs d'accusation. Ceux-ci portaient notamment sur des accusations de fraude et de complot. Le premier a été reconnu coupable le 19 mai de 19 chefs d'inculpation et le second de l'ensemble des six dont il était accusé. Jeffrey Skilling risque jusqu'à 185 années de prison et Kenneth Lay 165 ans. MM. Skilling et Lay se sont déclarés innocents des faits reprochés. Enron, dont la capitalisation boursière atteignait à son apogée 100 milliards de dollars, s'était effondré en quelques semaines après la découverte de malversations dans sa comptabilité. Sa faillite avait ruiné des milliers d'actionnaires et d'employés. MM. Lay et Skilling ont soutenu lors du procès qu'ils ignoraient l'existence des montages du directeur financier, Andrew Fastow, qui avait créé des sociétés financières parallèles pour masquer les pertes du groupe. M. Fastow a plaidé coupable et accepté de collaborer avec la justice. Appelé à témoigner lors du procès, il a dit que non seulement ses anciens patrons étaient au courant mais que Jeffrey Skilling l'avait encouragé dans ses activités. Kenneth Lay avait fondé Enron au milieu des années 80 et l'avait dirigé jusqu'au début 2001. Il avait alors cédé la place de PDG à Jeffrey Skilling, jusqu'alors son second, qui avait démissionné au bout de quelques mois de manière inattendue obligeant Kenneth Lay à reprendre les rênes du groupe juste avant sa faillite.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés