Publicité

Prot  : “Priorité à Fortis mais les petites acquisitions ne sont pas exclues”

©AFP

le directeur général de BNP Paribas donne la priorité l’intégration de BNP Paribas Fortis, mais n’exclut pas de procéder à des petites acquisitions. Au troisième trimestre, la banque a enregistré un bénéfice net de 1,305 milliard d'euros, légèrement supérieur aux attentes des analystes, grâce à des résultats une nouvelle fois élevés dans la banque de financement et d'investissement.

Bruxelles (L'Echo) - A l’heure où le paysage bancaire est en pleine recomposition, Baudouin Prot le directeur général de BNP Paribas donne la priorité l’intégration de BNP Paribas Fortis, mais n’exlcut pas de procéder à des petites acquisitions.

«Nous allons regarder des acquisitions de petite taille mais ce n’est pas une nécessité. Il faudra que cela soit très convaincant », a indiqué Baudouin Prot en marge de la présentation des résultats du groupe au troisième trimestre.   

Sous la pression de la Commission européenne, les géants bancaires du vieux continent sont priés de réduire la voilure. De nombreux actifs vont se retrouver sur le marché. Les banques anglaises RBS et Lloyds Banking Group ont annoncé cette semaine leur intention de céder 10% du marché de la banque de détail Outre-manche. Interrogé sur l’opportunité de  reprendre certains de ces actifs en Grande-Bretagne, Baudouin Prot a botté en touche se contentant d’indiquer que « le groupe était concentré sur l’intégration de Fortis pour les prochains mois ».

Il s’est montré plus clair s’agissant des actifs d’assurance d’ING. Le bancassureur néerlandais ING  a annoncé son projet de se défaire de son pôle assurance d’ici à 2011 via une vente d’actifs, une introduction en Bourse voire les deux.

« Par définition, je ne nous vois pas nous intéresser en direct à des activités d’assurance au Bénélux », a expliqué le banquier français rappelant être déjà actionnaire de 25 % de l’assureur Fortis Holding.

CONTRIBUTION POSITIVE DE FORTIS

 
Concernant l’intégration de BNP Paribas Fortis, et ses conséquences sociales, Baudouin Prot n’a rien lâché renvoyant à la présentation du business plan le 1 er décembre à Bruxelles. “Le rapprochement avec Fortis entraîne des réorganisations. Tous les détails sur ce sujet seront donnés le 1er décembre”, s’est-il contenté d’indiquer.

En attendant, le groupe continue de récolter les fruits de son acquisition. BNP Paribas a enregistré un bénéfice net trimestriel de 1,3 milliard en hausse de 48% grâce notamment à des revenus élevés en banque d’investissement et à la contribution de Fortis.

Fortis a apporté au résultat une contribution de 277 millions d'euros (après impôt), pour 261 millions d'euros au deuxième trimestre.

Les bons résultats de BNP “sont dopés par un élément comptable exceptionnel de 320 millions d’euros sur Fortis  (amortissement des ajustements sur purchase accouting) et par l’absence de write downs (dépréciations d’actifs)”, soulignent ce matin les analystes d’Oddo Securities dans une note.
 
Baudouin Prot s’est félicité de la bonne tenue des revenus et du retour des dépôts des particuliers chez l’ex-Fortis Banque dont BNP détient 75%.“Sur 8,6 milliards de revenus au troisième trimestre, 22% sont venus de Fortis”, a-t-il déclaré.
Au troisième trimestre, les dépôts se chiffrent à 65,9 milliards d'euros contre 62,6 milliardsau deuxième trimestre.

KT

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés