Prudential repousse sine die son AG et son entrée à Hong Kong

L'assureur britannique Prudential a repoussé vendredi sine die son entrée en Bourse à Hong Kong et Singapour, qui était prévue le 11 mai, et son assemblée générale sur le rachat d'AIA, prévue le 27, du fait du retard pris par son projet d'augmentation de capital géante.

(afp) - L'assureur britannique Prudential a repoussé vendredi sine die son entrée en Bourse à Hong Kong et Singapour, qui était prévue le 11 mai, et son assemblée générale sur le rachat d'AIA, prévue le 27, du fait du retard pris par son projet d'augmentation de capital géante.

"Le 5 mai, Prudential avait annoncé que le lancement de son augmentation de capital visant à financer son rapprochement avec AIA serait retardé", et "du fait de ce retard, tous les éléments du calendrier de l'augmentation de capital annoncé le 23 avril -y compris l'assemblée générale et l'introduction sur les Bourses de Hong Kong et de Singapour va être révisé", a indiqué l'assureur.

Le groupe n'a donné aucune autre indication.

Cette nouvelle a été mal accueillie à la Bourse de Londres. Vers 13H30 GMT, l'action Prudential reculait de 2,27% à 537 pence, dans un marché en baisse de 1,33%.

Prudential avait déconcerté les investisseurs mercredi, en repoussant sine die, et de manière totalement inattendue, son augmentation de capital de 20 milliards de dollars devant servir à financer le rachat d'AIA, filiale asiatique d'AIG, le plus coûteux (35,5 milliards de dollars) jamais annoncé dans l'histoire du secteur de l'assurance.

Le groupe avait justifié ce report par le fait que ses discussions avec la Financial Services Authority (FSA), le régulateur des marchés britannique, sur ses niveaux de fonds propres, avaient traîné en longueur. Mais Prudential avait assuré mercredi que ce report "ne devrait pas affecter la date d'achèvement" du rachat d'AIA, qu'il prévoit toujours de boucler au troisième trimestre.

L'acquisition d'AIA, annoncée début mars, est censée propulser Prudential au rang de leader international de l'assurance-vie en Asie, lui donnant les clefs d'une région présentant un énorme potentiel de croissance.

Mais d'après des informations de presse, l'augmentation de capital géante suscite beaucoup de réticences parmi les actionnaires du groupe, et

Prudential pourrait donc avoir du mal à obtenir les 75% de votes nécessaires pour valider l'opération, lors de l'assemblée générale extraordinaire qui sera consacrée au rachat.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés