Reuters dit avoir été approché en vue d'un rachat

Le groupe britannique Reuters, l'un des leaders mondiaux de l'information financière, a annoncé vendredi avoir été approché en vue d'un rachat, trois jours après l'OPA lancée sur son concurrent américain Dow Jones par Rupert Murdoch.

(afp) Reuters n'a pas révélé le nom de l'éventuel acquéreur ni le montant de sa proposition, mais la nouvelle a suffi à faire gagner jusqu'à 25% à son action à la Bourse de Londres.Le titre s'est légèrement replié ensuite, mais restait en hausse de 21,74% à 600 pence vers 09H40 GMT, valorisant le groupe à 7,6 milliards de livres (11,1 milliards d'euros)."Il n'est pas certain qu'une offre d'achat formelle sera faite ni que les autorisations nécessaires, dont celles requises par les statuts de Reuters, seront données", a indiqué le groupe dans un communiqué diffusé à la Bourse de Londres.

Le monde des médias financiers avait déjà été secoué mardi par l'OPA de 5 milliards de dollars lancée aux Etats-Unis par News Corp, le holding de Rupert Murdoch, sur le groupe Dow Jones, propriétaire de l'agence d'informations du même nom et du Wall Street Journal.Dow Jones est un concurrent de Reuters, tout comme le canadien Thomson Financial, qui a racheté l'an dernier l'agence britannique AFX à l'AFP, et l'américain Bloomberg.

Les statuts de Reuters interdisent à tout actionnaire de posséder 15% ou plus de son capital, et une "golden share" détenue par une fondation chargée d'assurer "l'indépendance et l'impartialité" du groupe peut empêcher toute tentative de rachat non souhaitée.

Une reprise à l'amiable du groupe, cependant, est possible, selon Reuters.Le premier actionnaire de Reuters est actuellement le gestionnaire de fonds britannique Schroders, qui détient 7,9% du capital.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés