Sofina: la rémunération des administrateurs non exécutifs inquiète

©mfn online editor import

L'assemblée générale de Sofina restera cette année encore parmi les réunions les plus expéditives. En moins de 25 minutes, les réponses étaient apportées aux questions des actionnaires et les points de l'orde du jour étaient votés.

L'Echo (Bruxelles) -L'assemblée générale du holding Sofina se tenait ce jeudi après-midi dans les majesteux bâtiments de la rue de l'Industrie. Une assemblée pour le moins en petit comité. On dénombrait 37 actionnaires présents ou représentés. La table des hôtes était, elle aussi, quelque peu dépeuplée, même Yves Boël, le président du Conseil d'administration souffrant, ayant demandé de l'excuser.

Parmi les interrogations des actionnaires, on en retiendra une: la rémunération des administrateurs non exécutifs jugée élevée en comparaison de celle de GBL. Réponse du vice-président le Comte Goblet d'Alviella: "les rémunérations de nos administrateurs non-exécutifs sont calculées sur base d'un pourcentage du dividende. Celui-ci étant en hausse, la rémunération est en hausse. Néanmoins, je prends bonne note de votre observation et la soumettrai au comité de rémunérations".

  • Le nombre d'actionnaires présents ou représentés : 37
  • Nombre d'actions : 18.760.391 sur 35.500.000
  • Le montant du dividende brut : 1,31 euros
  • Le numéro du coupon : 12
  • La date de mise en paiement du dividende : 21 avril 2010

Michel Tilmant, ex-patron d'ING, a ainsi été nommé à l'unanimité administrateur indépendant du Holding. Quant à son sentiment à l'issu du vote, nous ne le connaîtrons pas, l'homme brillant en effet par son absence.

Les actionnaires percevront pas ailleurs un dividende brut de 1,31 euro qui sera mis en paiement dès le 21 avril.

Stratégie

Sofina est actuellement cité parmi les éventuels candidats à la reprise de KBC Private Equity. Néanmoins, le comte Goblet d'Alviella s'est refusé à tout commentaire. "Nous n'avons pas de logique sectorielle. Nos investissements sont opportunistes. Neanmoins, nous souhaitons renforcer notre exposition aux marchés émergents via soit des sociétés qui y sont présentes comme Danone, ou via des fonds ou en investissement direct", a-t-il indiqué.

D.Li.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés