USA: le pétrole cher pèse sur le déficit commercial

Le déficit commercial des Etats-Unis s'est dégradé à 63,8 milliards de dollars en mai après 63,3 milliards en avril, plombé par les prix records du pétrole, a indiqué mercredi le département du Commerce.

(afp) Le déficit commercial des Etats-Unis s'est dégradé à 63,8 milliards de dollars en mai après 63,3 milliards en avril, plombé par les prix records du pétrole, a indiqué mercredi le département du Commerce.

Cette aggravation de 0,8% constitue toutefois une bonne surprise pour les analystes qui tablaient sur un "trou" plus important, de l'ordre de 65 milliards de dollars.

La bonne nouvelle est que les exportations ont plus progressé (+2,4% à 118,7 milliards) que les importations (+1,8% à 182,5 milliards) en mai. Il faut remonter à décembre 2004 pour trouver une augmentation plus rapide des exportations.

Mais le pétrole a battu tous les records, le déficit pétrolier bondissant à 25,5 milliards de dollars après 21 milliards en avril.

Le prix à l'importation du baril a atteint son plus haut historique à 61,74 dollars, affichant sa plus importante progression d'un mois sur l'autre depuis septembre 1990.

Ce chapelet de records a complètement éclipsé les progrès de la balance commerciale, qui a par ailleurs affiché un déficit hors pétrole au plus bas depuis août 2005.

Du côté des exportations, les Américains ont plus vendu de fournitures industrielles, d'avions commerciaux et de biens de consommation en mai.

Pour les importations, ils ont moins acheté de voitures, moins de biens de consommation et moins de produits alimentaires, mais beaucoup plus de matières premières au premier rang desquelles le pétrole (+2,8 milliards).

Géographiquement, les Etats-Unis ont aggravé leur déficit avec la Chine à 17,7 milliards de dollars (+4%) et avec l'Union européenne (+14,9 % à 10,8 milliards).

Le déficit envers les pays de l'Opep a bondi de 26,5% à 10,2 milliards, un niveau record.

Depuis le début de l'année, le déséquilibre de la balance commerciale a atteint 317,9 milliards de dollars, contre 281,7 milliards sur la même période de 2005. Si la tendance se poursuit, les Etats-Unis devraient enfoncer le record que leur déficit avait affiché l'an dernier (717 milliards).

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés