Vous croyiez les "subprime" disparus?

Chassez-les par la porte, il reviendront par la fenêtre. C'est le cas des fameux "subprime", à l'origine de la crise financière de 2008. Leurs petits, les "complex prime", sont désormais proposés à des emprunteurs à risque au Royaume-Uni.

Bruxelles (L'Echo) - Le traumatisme provoqué par la débâcle des prêts hypothécaires à risque est encore trop frais dans les esprits pour que les banquiers osent avouer recommencer à prêter aux ménages disposant d’un faible historique crédit.

Pour profiter du rebond du marché immobilier (les prêts hypothécaires britanniques ont rebondi de 45 % en mars sur une base annuelle) et attirer dans leurs filets les emprunteurs n’ayant pas accès aux grandes banques traditionnelles, Aldermore Bank ou Kensington jouent sur les mots.

Désireuses de prendre pied sur un marché, qui représente encore près de 4 % de tous les crédits hypothécaires accordés, les filiales respectives de Morgan Stanley et General Electric disent s’intéresser aux clients ayant éprouvé par le passé de "faibles incidents de remboursements". Mais plutôt que de les qualifier de "subprime", ils utilisent l’expression "complex prime" ou "presque prime".

En clair, Kensington accepte depuis fin mars de prêter aux ménages ayant, par voie de justice, été mis par deux fois (et pas plus) en demeure de rembourser des primes de maximum 750 livres. Avant la crise, la limite était fixée par le créancier à 7.000 livres.

Cette prise de risque n’est toutefois pas financée par le biais d’une titrisation des créances concernées, comme ce fut abondamment le cas en 2006 et 2007, mais par les liquidités de GE. Dans le chef de la banque Aldermore, les prêts sont sécurisés par ses dépôts. Autrement dit, il n’est plus question de dispersion du risque dans le système financier. C’est déjà cela de gagné!

Il n’empêche que l’on peut s’interroger sur la pertinence de prêter à des clients "instables" en exigeant d’eux des taux, en moyenne, deux fois plus élevés que pour les emprunteurs "non risqués"… l

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés