Publicité
Publicité

A-Tec met le paquet pour sauver le rachat du Serbe RTB

Le groupe industriel autrichien A-Tec, à la peine pour financer le rachat à l'Etat serbe du conglomérat cuivrier RTB, a proposé samedi le versement immédiat de 230 millions de dollars pour tenter de sauver l'opération, annulée la veille par Belgrade pour défaut de paiement.