Publicité

Accord sur la baisse des coûts du travail à l'usine Audi de Bruxelles

L'accord prévoit "l'augmentation par étapes successives" du temps de travail de 35 à 38 heures par semaine: 36 heures à partir du 1er janvier 2008, 37 heures à partir du 1er juillet 2008 et 38 heures à partir du 1er janvier 2009.

(afp) Syndicats et direction de l'usine Audi de Bruxelles, anciennement Volkswagen, ont annoncé mardi être parvenus à un accord sur les modalités de la réduction des coûts du travail, qui avait été exigée par la direction allemande afin de maintenir l'usine ouverte.

Le 21 novembre, VW avait déclenché un nouveau séisme dans l'industrie automobile belge, toujours traumatisée par la fermeture de l'usine Renault de Vilvorde en 1997, en annonçant une importante restructuration dans son usine bruxelloise.

Après un conflit de plusieurs semaines entre syndicats et direction, un plan de sauvetage avait finalement été conclu: l'usine, qui comptait 5.400 salariés, passerait sous le giron d'Audi, qui s'engageait à conserver 2.200 emplois.

La restructuration s'est faite sans licenciements secs, des primes d'un niveau exceptionnel pour la Belgique ayant été octroyées pour les départs volontaires.

En échange, les salariés restant s'étaient engagés à réduire les coûts du travail de 20% d'ici fin 2009. Ce sont ces modalités qui ont été précisées mardi.

L'accord prévoit "l'augmentation par étapes successives" du temps de travail de 35 à 38 heures par semaine: 36 heures à partir du 1er janvier 2008, 37 heures à partir du 1er juillet 2008 et 38 heures à partir du 1er janvier 2009.

Syndicats et direction se sont également accordés sur la réduction du nombre de jours de congé d'ancienneté et la réduction des frais de voyage.

Parallèlement à ces mesures, "des embauches sous contrats à durée indéterminée seront réalisées de manière à atteindre d'ici fin 2009 l'effectif total de 2.200 collaborateurs", ajoute la direction dans son communiqué.

En effet, beaucoup d'employés ayant profité des indemnités de départ pour quitter l'usine, "une centaine d'embauches sont maintenant nécessaires".

Actuellement, l'usine produit des Audi A3 Sportback et des VW Polo, soit au total 84.000 véhicules par an, alors qu'elle avait produit 200.000 véhicules en 2006 (des VW Golf et Polo).

A partir de fin 2009, elle produira en outre la future Audi A1. Selon la direction, des modèles VW seront également assemblés dans le futur, de sorte à améliorer l'utilisation des capacités du site.

Photo Bloomberg

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés