Arcelor Mittal doit revoir son offre sur Laiwu

Arcelor avait annoncé en février 2006 le rachat pour 2,086 milliards de yuans (environ 258 millions de dollars) de 38,41% du capital de Laiwu, filiale cotée du sidérurgiste Laigang.

(afp) Les autorités chinoises ont estimé que le géant mondial de l'acier Arcelor Mittal devait revoir à la hausse son offre sur le sidérurgiste chinois Laiwu Steel, a indiqué mardi un responsable d'Arcelor Mittal sous couvert de l'anonymat.

Avant sa fusion avec l'indien Mittal, Arcelor avait annoncé en février 2006 le rachat pour 2,086 milliards de yuans (environ 258 millions de dollars) de 38,41% du capital de Laiwu, filiale cotée du sidérurgiste Laigang basée dans le Shandong (est).

Mais depuis lors l'action Laiwu a bondi, faisant paraître cette offre de départ très sous-évaluée aux yeux du régulateur chinois.

La Commission nationale pour la réforme et le développement (principal planificateur économique) a donc écrit aux autorités provinciales, qui avaient approuvé l'accord initial, leur demandant en outre des "clarifications", a-t-on indiqué de même source.

"Ce n'est pas un refus, cela entre dans le processus normal d'examen du dossier", a affirmé ce responsable.

"Les autorités centrales ont demandé des clarifications portant sur les transferts de technologie prévus. Or l'accord initial a un contenu fort en matière de transfert, prévoyant notamment un centre de recherches", a-t-il souligné.

La Commission n'a pu être jointe pour confirmer l'information, tandis qu'un responsable du partenaire chinois, ayant également requis l'anonymat, s'est contenté d'indiquer que "le dossier avait été déposé en avril et (que) le résultat était toujours attendu".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés