Boeing : le retard du programme 787 pourrait atteindre 17 mois

©REUTERS

L'avionneur américain Boeing devrait annoncer mercredi des retards de 15 à 17 mois pour son nouvel appareil long-courier 787 (Dreamliner), repoussant les premières livraisons au troisième trimestre 2009, rapporte mercredi le Wall Street Journal.Le premier vol du Dreamliner avait été prévu à l'origine en août 2007 et les premières livraisons en mai 2008.

(afp) - L'avionneur américain Boeing a annoncé mercredi qu'il repoussait au troisième trimestre 2009 les premières livraisons de son nouvel appareil long-courrier 787 (Dreamliner), alors qu'il tablait jusqu'ici sur début 2009, selon un communiqué.

Le constructeur américain justifie ces nouveaux retards par "la finalisation plus lente que prévue de travaux" effectués par des sous-traitants, "des modifications inattendues" et l'allongement des délais nécessaires pour effectuer les tests sur les appareils.

"Le calendrier de livraison se fonde sur un plan de production plus conservateur développé en concertation avec l'équipe de partenaires du 787. Il cible environ 25 livraisons en 2009", indique le communiqué.

Boeing avait annoncé en janvier le report des premières livraisons du 787 à début 2009. Le premier vol d'essai du Dreamliner avait été prévu à l'origine en août 2007 et les premières livraisons en mai 2008.

"Au cours des derniers mois, nous avons mis en place des initiatives destinées à faire face et corriger les défis rencontrés lors du démarrage de ce programme, et nous avons obtenu des progrès significatifs", a expliqué le PDG de la division aviation commerciale Scott Carson, cité dans le communiqué.

"Malgré cela, la situation concernant les tâches reprises par Boeing sur la ligne d'assemblage et des révisions non anticipées nous ont empêché de tenir le calendrier dessiné en janvier", a-t-il ajouté.

Boeing avait admis, fin mars, devoir procéder à des améliorations sur le caisson central, une pièce majeure du 787, sans évoquer un nouveau retard dans son lancement.

Steven Udvar-Hazy, le PDG du premier client de cet avion, la compagnie de leasing aéronautique ILFC, avait alors estimé qu'en raison de ces modifications le programme 787 pourrait prendre six mois de retard supplémentaires.

Par ailleurs, Boeing a confirmé mercredi ses objectifs de résultat pour 2008 et indiqué prévoir une "croissance forte du bénéfice par action en 2009".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés