Publicité

Chirac juge stratégique la fusion GDF-Suez

Le projet de fusion entre Gaz de France et Suez est "stratégique pour la France et l'Europe", a réaffirmé jeudi le président français Jacques Chirac, fustigeant les "calculs à courte vue", alors que l'homme d'affaires François Pinault semble envisager une OPA sur Suez.

(afp) Soulignant que "la question de l'énergie est stratégique", le chef de l'Etat a affirmé qu'"il nous faut un acteur majeur dans le gaz".

"C'est en cela que le projet de fusion entre Gaz de France et Suez est stratégique pour la France et l'Europe. Les calculs à courte vue et les contingences politiques n'y ont pas leur place", a ajouté Chirac.

Cette ferme mise au point intervient au moment le projet sur Suez de Pinault, considéré comme un proche de Chirac, agite les marchés.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) française estime que la holding Artémis de l'homme d'affaires François Pinault possède un projet d'offre sur Suez et devait lui fixer mardi un délai pour lancer cette OPA ou en préciser les modalités.

Vendredi, le site internet du mensuel économique Capital avait indiqué que M. Pinault serait sur le point de lancer une OPA hostile de 70 milliards d'euros sur Suez, avec le feu vert de l'Elysée.

L'éventualité d'une offre avait alors fait flamber les titres de Suez et Gaz de France qui, selon le schéma évoqué par Capital, rachèterait le pôle énergie de Suez pour 40 milliards d'euros.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés