Publicité

Chrysler va supprimer 10.000 emplois et fermer deux usines

Le groupe va fermer deux usines dans le cadre d'un plan de restructuration qui sera annoncé le 14 février, a annoncé lundi le quotidien Detroit News.

(afp) Le constructeur automobile américain Chrysler, filiale du groupe allemand DaimlerChrysler, va supprimer 10.000 emplois et fermer deux usines dans le cadre d'un plan de restructuration qui sera annoncé le 14 février, a annoncé lundi le quotidien Detroit News.

Le quotidien, généralement très bien informé sur le secteur automobile dont Detroit est la capitale aux Etats-Unis, précise que les deux usines qui seront fermées se situent à Newark (Delaware, nord-est) et Detroit (Michigan, nord).

"Les actionnaires allemands peuvent exiger que DaimlerChrysler AG vende Chrysler mais ils n'obtiendront pas gain de cause", assène le quotidien qui dévoile un plan de restructuration appelé "Project X".

Son but est de "transformer Chrysler en un constructeur automobile plus efficace avec des liens plus étroits avec sa maison-mère allemande et la division Mercedes-Benz", écrit le Detroit News.

DaimlerChrysler doit présenter le 14 février ses résultats annuels pour 2006 et un état des lieux de la situation du groupe et, selon le Detroit News, devrait annoncer à cette date le plan de restructuration de sa filiale américaine.

Chrysler a vu ses ventes mondiales reculer de 4,5% l'an dernier à 2,69 millions d'unités. Sur le seul marché américain, les livraisons ont plongé de 7% à 2,1 millions d'unités.

Comme Ford et General Motors, les deux autres "Big Three" américains, le constructeur souffre de la concurrence asiatique aux Etats-Unis. Il fait les frais par ailleurs d'une gamme inadaptée, centrée sur les gros 4x4 et pick-ups, alors que les consommateurs se tournent progressivement vers des véhicules moins gourmands en carburant.

"Projet X" prévoit que Chrysler et Mercedes-Benz développent ensemble des voitures et des "Sport Utility Vehicle" (SUV), catégorie trés prisée aux Etats-Unis.

Le quotidien affirme que le patron de DaimlerChrysler, Dieter Zetsche, est opposé à une vente de Chrysler et aurait mis au point le plan de restructuration avec le dirigeant de Chrysler, Tom LaSorda et celui de Mercedes-Benz, Rainer Schmuckle.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés