Cimescaut a triplé son bénéfice et décuplé ses revenus financiers

Cimescaut, dont le titre valait ce mercredi 1.207 euros au fixing, a plus que triplé, l'an dernier, son bénéfice net, en le portant à 4,95 millions d'euros (85,86 euros par action), a fait savoir le groupe belge spécialisé dans la fabrication de concassés calcaires et dans le béton préparé, ce jeudi matin, via une annonce publicitaire parue dans "L'Echo".

(l'écho) En 2005, le résultat net de Cimescaut avait déjà progressé de 63%, en atteignant 1,41 million d'euros.

Le chiffre d'affaires annuel de l'entreprise située rue du coucou, à Antoing, est quant à lui passé de 43,4 millions d'euros en 2005 à 47,46 millions d'euros en 2006 (+9,3%), dépassant ainsi les prévisions de Cimescaut, pendant que son résultat d'exploitation a progressé de 71%, pour s'élever à 7,04 millions d'euros.

Mais la surprise est ailleurs: les revenus financiers du groupe ont atteint 1,45 million d'euros, contre 0,13 million d'euros un an plus tôt. ""Fin 2006, suite à la vente des placements de trésorerie en actions, une plus-value a été dégagée qui s'est élevée à 1,22 million d'euros, dont quelque 0,45 million d'euros pour la part des minoritaires", indique Cimescaut.

Du coup, le groupe qui travaille essentiellement sur les gisements de la carrière d'Antoing et sur ceux des Carrières du Fonds des Vaulx, va proposer lors de sa prochaine assemblée le versement d'un dividende ordinaire de 10,93 euros brut par action... et celui d'un dividende extraordinaire de 9,07 euros brut supplémentaires par titre.

Xavier Degraux

Photo Cimescaut

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect