Colgate: les travailleurs rencontrent le bourgmestre de Herstal

Une délégation FGTB et CNE d'employés du centre de recherche Colgate-Palmolive (Herstal), a rencontré mardi matin, le bourgmestre de Herstal, Frédéric Daerden pour exprimer leurs craintes concernant l'annonce par la direction, mercredi dernier, du licenciement de 72 des 122 travailleurs du site.

(belga) "Frédéric Daerden nous a assuré qu'il allait évoquer le problème au gouvernement wallon ce mercredi et qu'il comptait interpeller Jean-Claude Marcourt, ministre de l'Economie et Marie-Dominique Simonet, ministre de la Recherche, sur le sujet", a indiqué Livio Danna, porte-parole des employés. Frédéric Daerden, député wallon, a également annoncé qu'il prendrait contact sur le sujet avec Philippe Busquin, député européen actif dans le secteur de la Recherche. La délégation s'est dite "satisfaite" de cette rencontre.

A la suite de cette entrevue, les employés ont organisé dès 10H30, un piquet de grève devant leurs bâtiments, qui devrait durer jusqu'à 12H30. D'autres actions, à l'échelle européenne, pourraient suivre, alors que la fermeture de l'usine de production Colgate-Palmolive en Hongrie a été confirmée, entraînant la perte de 170 emplois.

Sur le site liégeois, la procédure "Renault" a été enclenchée et servira, pendant plusieurs semaines, de phase d'information. "Chaque mercredi, le conseil d'entreprise se réunira avec la direction", précise Livio Danna. A l'issue de cette procédure de questions-réponses commencera la négociation proprement dite. " Avec une perte de 60 pc des travailleurs, les licenciements secs seront inévitables" craint le porte-parole, qui rappelle que la direction entend appliquer son plan de licenciement pour fin 2007.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés