Cumerio a achevé l'entretien de sa fonderie bulgare

La société belge doit atteindre sur place un rythme de 275.000 tonnes d'anodes par an (230.000 tonnes cette année, soit une production légèrement inférieure à 2006).

Bruxelles (L'Echo) Cumerio, la société belge cotée née en 2005 de la scission des activités cuivre d'Umicore, a indiqué ce mercredi matin, par voie de communiqué, avoir achevé avec succès l'entretien de la fonderie de Pirdop (Bulgarie), où elle augmente progressivement sa production, depuis le 1er juin dernier, après deux mois de maintenance.

Cumerio, qui emploie environ 1.450 personnes, doit atteindre sur place un rythme de 275.000 tonnes d'anodes par an (230.000 tonnes cette année, soit une production légèrement inférieure à 2006).

Xavier Degraux

(c) L'Echo

(tel direct: +32 2 4231672; fax: 32 2 4231610; mail du service online: cnd@mediafin.be)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés