D'Ieteren tire son épingle du jeu malgré le repli des immatriculations

En mars 2007, les immatriculations ont baissé de 8,9% par rapport à l'année dernière à la même époque. D'Ieteren voit sa part de marché monter à 20,28% contre 19,32 en mars 2006. Son titre bondit de 6,29%.

(L'Echo) Le net repli des immatriculations de voitures neuves en Belgique au mois de mars n'a pas empêché le groupe de distribution automobile D'Ieteren de renforcer sa part de marché. C'est ce qui ressort d'un communiqué de presse publié par la Febiac.

A la clôture de la Bourse de Bruxelles, le titre de D'Ieteren avait bondi de 6,29% à 329,50 euros.

Au cours de ce mois de mars, la Febiac a enregistré 59.170 immatriculations de voitures neuves, en baisse de 7,76% par rapport au même mois en 2006 indique la Febiac. La baisse sur base annuelle est à relativiser, ajoute toutefois la Febiac, mars 2006 étant un très bon mois tandis que les données de mars 2007 représentent un nombre élevé d'immatriculations.

Volkswagen (VW), la plus importante marque distribuée par D'Ieteren, représente désormais une part de marché de 9,57% contre 10,78% avant. Audi grignote quant à elle des parts de marché pour s'établir à 5,61% contre 4,75%.

Parmi les autres marques distribuées par D'Ieteren, Skoda et Seat progressent toutes les deux, soit à 2,79% contre 2,26% pour la première et 2,07% contre 1,35% pour la seconde. Même Porsche progresse avec 142 unités vendues représentant une part de marché de 0,24%.

D'Ieteren vise une part de marché de 20%.

La marque la plus vendue en Belgique est Peugeot, soit 10,23% de part de marché contre 9,9% en mars 2006. Opel pointe à la deuxième place avec 10,17% suivie par Volkswagen, Citroen (9,49%), Renault (9,29%) et Ford (7,69%).

Pour les autres segments de marché, les chiffres d'immatriculations des utilitaires légers connaissent une légère croissance (+1,3%). Dans le segment des véhicules utilitaires jusqu'à 16 tonnes de MMA, la Febiac a constaté un recul de 15,6% par rapport au mois de mars 2006. Les utilitaires lourds, par contre, connaissent une croissance de 42,5%. Le cumul du premier trimestre et même de plus de 50% plus élevé que l'année dernière.

Quant aux immatriculations de motos, elles ont connu une progression. Avec 9% d'immatriculations de plus que l'année passée pendant le premier trimestre, la " saison moto " semblé déjà bien entamée conclut la Febiac.

David Collin

(c) L'Echo (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediaf

Publicité
Publicité

Echo Connect