D'Ieteren voit son profit plus que doubler

Le groupe D'Ieteren a vu son résultat consolidé courant avant impôts augmenter de 158% au premier trimestre 2010 par rapport à la même période en 2009. D'Ieteren Auto a enregistré une augmentation de ses ventes en valeur d’environ 8%. Les ventes de Belron ont progressé de 19%, tandis que les revenus de location d'Avis à fin avril sont légèrement supérieurs à ceux de 2009.

Bruxelles (L'Echo) - Par rapport au premier trimestre 2009, le résultat consolidé courant avant impôts, part du groupe, de D’Ieteren a plus que doublé (+158%), grâce à la très bonne performance des trois activités au premier trimestre 2010, annonce le groupe.

Il y voit l'influence bénéfique du Salon de l’Auto et de conditions climatiques hivernales favorables, et l’augmentation de 16%, acquis auprès de Cobepa, de sa participation dans Belron.

La dette nette consolidée du groupe est comparable à celle à fin mars 2009, malgré 275 millions d'euros de dette additionnelle résultant de la participation supplémentaire dans Belron et le paiement du plan d’incitation à long terme du management chez Belron.

"En excluant ces deux éléments, la dette nette de chacune des trois activités – financées de manière indépendante l’une de l’autre – est en baisse significative par rapport à fin mars 2009. Par ailleurs, le financement du programme de titrisation de la flotte de D’Ieteren Lease a été prolongé jusque décembre 2011 à des conditions améliorées", explique-t-il.

Distribution automobile

Le distributeur automobile D'Ieteren Auto a enregistré pour le premier trimestre 2010 une augmentation de ses ventes en valeur d’environ 8%, annonce-t-il dans son trading update.

Au premier trimestre 2010, les immatriculations de voitures neuves en Belgique se sont établies à 161.297 unités, en hausse de 12,1% par rapport au premier trimestre 2009, et en recul de 5% par rapport au premier trimestre 2008, précédente " année Salon ".

Les marques distribuées par D'Ieteren Auto ont atteint une part de marché cumulée à fin mars 2010 de 18,77%, en léger recul par rapport à l’ensemble de l’année 2009 (19,34%).

A fin avril 2010, la part de marché cumulée des marques distribuées par D’Ieteren Auto atteint 19,41%, dépassant celle de l’année 2009, ajoute le groupe.

"Ceci s’explique principalement par le recul de Volkswagen et d’Audi, partiellement compensé par le gain de Skoda. La marque Volkswagen a été pénalisée au premier trimestre par le retard d’approvisionnement en Golf et Polo, qui s’est résorbé depuis", explique le groupe.

Bien qu’inférieure à l’ensemble de l’année 2009, la part de marché d’Audi est en progression constante depuis le début de l’année, assure-t-il.

La part de marché de Seat a très légèrement reculé par rapport à l’année 2009.

Pour 2010, le groupe s'attend à ce que le marché automobile belge dépasse légèrement 500.000 immatriculations de voitures neuves.

Dans ce contexte, "D’Ieteren Auto poursuit son objectif de progression de part de marché", explique-t-il.

Vitrage automobile - Belron

Les ventes de Belron ont progressé de 19% à 698,1 millions d'euros, se répartissant en 10% de croissance organique, 1% de croissance externe, 7% d’effet calendrier dû au décalage des dates de clôture, et un effet de change favorable de 1%.

La croissance organique s’explique par les conditions climatiques hivernales, principalement en Europe du nord, l’intensification des activités marketing et les améliorations opérationnelles.

En Europe, les ventes ont progressé de 23%. Hors Europe, les ventes ont progressé de 13%.

La croissance externe s’explique principalement par l’acquisition d’IGD Industries aux Etats-Unis, début octobre 2009.

Les coûts inhabituels estimés relatifs à l’intégration des acquisitions aux Etats-Unis atteindront environ 3 millions d'euros en fin d’année.

En janvier, Belron a acquis son franchisé en Turquie.

"La croissance organique des ventes devrait se poursuivre en 2010, grâce à la poursuite des efforts en matière de qualité de service aux clients, compagnies d’assurance et gestionnaires de flotte, et à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle", affirme d'Ieteren.

Location automobile - Avis Europe

"Avis Europe fait part d’un bon début d’année, avec une activité du 1er janvier à ce jour conforme à ses attentes, et cela malgré les perturbations engendrées par les conditions climatiques défavorables aux déplacements en Europe du nord au début de l’année et les conséquences du nuage de cendres volcaniques en avril".

Les volumes n’ont été que légèrement inférieurs à ceux de l’année dernière, grâce au portefeuille de clients diversifié et à l’empreinte géographique équilibrée, qui ont continué à contribuer à la performance, estime le groupe.

En mars, pour la première fois depuis mai 2008, les revenus de location ont été en progression par rapport à l’année précédente, grâce aux actions entreprises. Au cumul à fin avril, ils sont légèrement supérieurs à ceux de 2009.

Avis Europe poursuit son strict contrôle des coûts et des capitaux employés, ajoute-t-il.

Mouvements d'actionnariat

D'Ieteren annonce par ailleurs avoir permis à la holding familiale du CEO de Belron, membre de la famille fondatrice, d'acquérir 1% des titres de la société, au prix de 16,6 millions d'euros (dernière valorisation, réduite du dividende versé en avril).

Sont associées à ces actions des options call exerçables deux fois par an de 2014 à 2024, et des options put exerçables deux fois par an d'aujourd'hui à 2024.

D'Ieteren a également prolongé de 2014 à 2024 son accord d'actionnaires avec les fondateurs de Belron qui en détiennent 6,3%, avec options put et call exerçables deux fois par an sur la même période. Le prix d'exercice des options put et call se calculera selon la formule applicable aux options existantes, avec possibilité d'adaptation aux multiples de marché à partir de 2017.

D'Ieteren a l'intention de porter sa participation dans Belron à 95% minimum en 2014 en exerçant partiellement son option call.

D'Ieteren estime que cette stratégie lui permettra d'optimiser la valeur de son investissement dans Belron.

Perspectives 2010

"Compte tenu des perspectives actuelles dans les trois activités du Groupe, et sauf événements imprévus, la progression du résultat consolidé courant avant impôts, part du groupe, est à présent estimée à environ 15%", prévoit D'Ieteren.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés