Delta Airlines sera sortie de la faillite le 30 avril et sera bénéficiaire en 2007

Dans la foulée, Delta anticipe désormais une reprise de sa cotation au début du mois de mai, selon un document transmis aux autorités boursières américaines (SEC).

(afp) La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines a annoncé mardi qu'elle prévoyait de réaliser en 2007 un profit avant impôt et charges de restructuration de 816 millions de dollars, comparé à une perte de 452 millions en 2006 et indiqué qu'elle sortirait de la faillite le 30 avril.

Delta anticipe désormais une reprise de sa cotation au début du mois de mai, selon un document transmis mardi aux autorités boursières américaines (SEC).

Le troisième transporteur aérien des Etats-Unis avait jusqu'alors indiqué qu'il prévoyait de sortir du régime de protection contre les faillites (chapitre 11) "début mai".

La compagnie a ajouté mardi qu'elle allait céder des actifs pour "libérer de la valeur pour les actionnaires", sans fournir plus de précision sur la nature de ces actifs.

La compagnie aérienne, troisième transporteur aérien des Etats-Unis et partenaire commercial d'Air France au sein de l'alliance SkyTeam, s'est placée mi-septembre 2005 sous la protection de la loi américaine sur les faillites.

Dans le document transmis mardi à la SEC, Delta détaille ses prévisions de résultats pour les quatre prochaines années, tablant sur une progression régulière de son bénéfice avant impôt, que la compagnie estime à 1,9 milliard de dollars en 2010, après +1,6 milliards en 2009 et +1,5 milliards en 2008.

Delta Air Lines a accusé une perte nette de 6,2 milliards de dollars en 2006 contre une perte de 3,8 milliards en 2005, plombé par 5,4 milliards de dollars de provisions pour la restructuration.

Le transporteur américain ambitionne également de ramener sa dette nette à 7,6 milliards de dollars en 2007, soit un niveau plus de moitié inférieur aux 16,9 milliards de dollars affichés au 30 juin 2005.

La compagnie s'est par ailleurs fixé de nouveaux objectifs opérationnels pour 2007, notamment une amélioration de son système de traitement des bagages -un investissement compris entre 70 et 80 millions de dollars- et de ses installations à l'aéroport JFK de New York.

US Airways, sixième transporteur aérien des Etats-Unis, a tenté de racheter Delta en novembre. Mais Delta a rejeté l'offre hostile d'US Airways, préférant s'en sortir seul.

Par ailleurs, le Wall Street Journal de mardi affirme que Delta pourrait présenter "dès vendredi" une liste proposant onze membres pour le nouveau conseil d'administration après restructuration.

Cette liste ne ferait pas apparaître le nom de Gordon Bethune, l'ancien PDG de Continental Airlines, affirme le quotidien en citant des sources proches du dossier.

Photo Bloomberg

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect