EADS: le conseil laissera l'AG d'actionnaires trancher sur le dividende

Le conseil d'administration d'EADS n'a pas réussi à se mettre d'accord sur le versement d'un dividende au titre de 2006, et laissera les actionnaires de la maison mère d'Airbus réunis le 4 mai en assemblée générale trancher cette question, selon le document remis aux actionnaires avant l'assemblée générale

(afp) "Les membres du conseil n'ont pas pu se mettre d'accord sur une proposition de dividende", peut-on lire dans ce document."En l'absence de proposition du CA, les actionnaires présents à l'assemblée générale pourront proposer que le résultat net de l'année fiscale 2006, soit 99 millions d'euros, soit ajouté aux bénéfices conservés ou distribué sous forme de dividende, entièrement ou partiellement", souligne EADS."Ces propositions seront soumises à un vote en assemblée générale", conclut le groupe.La distribution de l'intégralité du bénéfice net 2006 aux actionnaires représenterait un dividende de 0,12 euro.

Le Premier ministre français Dominique de Villepin - l'Etat français détient 15% du capital du groupe - avait affirmé début mars qu'il était opposé à la rétribution des actionnaires cette année, estimant que "la logique industrielle (devait) l'emporter sur la logique financière".Par ailleurs, le conseil d'administration d'EADS ne va pas proposer d'augmentation de capital aux actionnaires du groupe européen, selon le document édité avant l'assemblée générale, qui n'évoque pas ce point.

Cette question faisait l'objet d'un désaccord entre actionnaires industriels -- DaimlerChrysler (15%) et Lagardère (15%, dont 7,5% en cours de cession) -- et Etat français, de source proche du dossier.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect