Publicité

Ecoterres (DEME) progressera encore en 2009

« Nous misons sur une croissance des activités en 2009, via le marché français mais aussi une nouvelle clientèle privée induite par l’entrée en vigueur du fameux Décret « Sol » en Région Wallonne » souligne Bénédicte Bauduin, directeur d’ Ecoterres.

Bruxelles (L'Echo) - Basé à Gosselies, le groupe Ecoterres, via Ecoterres Holding, déploie sur toute la Belgique, et la France depuis peu, une série d’activités liées à la dépollution et à la décontamination de l’eau et des sols.

Le groupe a clôturé l’année 2008 avec un chiffre d’affaires consolidé de 153 millions EUR (130 millions à fin 2007), la prévision 2009 portant sur 180 millions EUR.

A la clôture de l’exercice 2008, le cash flow ressortait  à 14 millions pour un résultat net de 7,5 millions EUR.

A noter qu’Ecoterres Holding est contrôlé à 74,9% par le groupe international DEME (dragage et travaux maritimes), le solde des parts appartenant à Ecotech Finance, filiale environnementale du groupe SRIW.

Nouvelle clientèle privée

 

Nouvelle clientèle privée


« Les activités  de spécialisation des différentes filiales du groupe offrent des solutions adaptées  pour le traitement des terres contaminées, le chiffre d’affaires étant par ailleurs assez  bien réparti entre le nord et le sud du pays » note Michel  Savonnet, président d’Ecoterres Holding et administrateur délégué d’Ecotech Finance.

Les activités en France, via la filiale  parisienne Extract-Ecoterres fondée en 2007, sont le fruit d’un partenariat  à 50/50 avec le géant  Vinci.En pleine phase de lancement, Extract-Ecoterres  a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires limité à 7,5 millions EUR.

« Nous misons sur une croissance des activités en 2009, via le marché français mais aussi une nouvelle clientèle privée  induite par l’entrée en vigueur du fameux Décret « Sol » en Région Wallonne » souligne Bénédicte Bauduin, directeur d’ Ecoterres.

Aujourd’hui au sud du pays, le client quasi unique d’Ecoterres  est public à travers la Spaque (Région Wallonne).

Cetraval en 2009 ?


L’autre grand challenge d’Ecoterres pour les prochains mois est la construction et mise en service à Tubize (Clabecq) du projet Cetraval.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés