Entre 2.500 et 3.500 salariés d'Airbus manifestent à Toulouse contre Power8

Entre 2.500 salariés d'Airbus, selon la police, et 3.500, d'après les organisateurs, ont commencé à manifester mardi matin près de Toulouse à l'appel de trois syndicats d'Airbus, pour dénoncer le plan Power8 prévoyant 10.000 suppressions d'emplois en quatre ans.

(afp) Aux cris de "Non à Power8, Power8 au placard", les manifestants, rassemblés devant l'usine Jean-Luc Lagardère où est assemblé l'avion géant de l'avionneur européen à l'appel de Force Ouvrière, le syndicat majoritaire à Airbus France, de la CGT et de la CFDT, ont pris la direction de l'aéroport.

Le cortège, précédé d'une banderole de FO appelant à la fabrication de l'A320 à Toulouse, devrait rejoindre, par une voie rapide de la banlieue toulousaine, l'aéroport Toulouse-Blagnac, empêchant toute circulation automobile.Un mouvement de grève d'une demi-journée, de 9H00 à 13H00, a été lancé par les trois syndicats mais deux autres organisations syndicales la CFE-CGC et la CFTC n'y ont pas souscrit."Rien n'a bougé depuis Power8, il faut maintenir la pression pour faire bouger les lignes.

Aujourd'hui, nous ne sommes pas écoutés", a déclaré Jean-François Knepper, vice-président FO du comité européen d'Airbus avant le début de la manifestation.Pour son syndicat, la plus importante revendication est "le non-démantèlement du groupe EADS et d'Airbus, et particulièrement ce qui est annoncé aujourd'hui avec la vente des sites de Méaulte et Saint-Nazaire".

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect