Evadix: un administrateur sur la sellette

Lorsqu'ils se réuniront en assemblée ordinaire le 14 mai prochain, les actionnaires de la société tournaisienne Evadix devront se prononcer sur un point délicat de son ordre du jour: la révocation d'un membre de son conseil d'administration.

(L'Echo) L'administrateur sur la sellette est Thierry Lahaye, ex-directeur général d'Etibel International, une société spécialisée dans la fabrication d'étiquettes qu'Evadix a racheté début 2006 pour 1,6 million d'euros. Mais cette acquisition a pesé l'an dernier sur les activités du groupe Evadix présent également sur les marchés de l'imprimerie et du marketing direct.

Rachetée à Thierry Lahaye, Etibel a souffert de décisions stratégiques prises avant la prise de contrôle par Evadix a expliqué cette dernière dans son communiqué de presse faisant état de ses résultats 2006. Elle cite notamment des engagements de personnel qui ont placé l'entreprise dans une situation de sureffectif et l'acquisition de machines de production qui ne répondaient pas aux demandes du marché. " Nous sommes en litige avec Thierry Lahaye, nous a expliqué Pascal Leurquin, administrateur-délégué d'Evadix. Il trouve son origine dans l'application de la garantie de passif conclue lors du rachat d'Etibel. " Le patron d'Evadix souligne qu'il s'agit là d'une mesure préventive visant à éviter les conflits d'intérêt.

La révocation pourrait être facilement approuvée par l'assemblée, Pascal Leurquin et un autre actionnaire détenant ensemble plus de 50% du capital. Cette mesure sera accompagnée par la prise en gage de 150.400 actions Evadix détenues par Thierry Lahaye. Une grande partie du rachat d'Etibel a en effet été payée en actions Evadix. Cette prise en gage permettra à Evadix de recouvrir d'éventuelles charges liées à l'application de la garantie de passif.

L'assemblée du 14 mai désignera aussi deux nouveaux administrateurs indépendants: François Blondel, l'un des deux administrateurs délégués d'IBt et Etienne Van De Kerckhove, le CEO d'IRIS. " Il s'agit de grandes pointures qui ont une expérience de la Bourse " a souligné Pascal Leurquin.

Evadix qui emploie quelque 400 personnes est cotée sur Alternext Bruxelles depuis la mi-2006. Elle a réalisée l'an dernier un chiffre d'affaires de 37,6 millions d'euros contre 29,4 millions un an plus tôt. Mais le résultat net consolidé s'est traduit par une perte de 0,97 million d'euros pour un bénéfice de 0,42 million un an plus tôt.

Publicité
Publicité

Echo Connect