Publicité

Gallois ne croit pas à un abandon du programme A400M par les clients

Il n'y a "aucun signe" d'une volonté des clients de résilier ce contrat de 20 milliards d'euros, comme ils en ont théoriquement le droit à compter du 1er avril, a-t-il déclaré lors d'une conférence d'analystes. "Je ne pense pas que qui que ce soit créerait un tel problème pour EADS", a-t-il commenté.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés