Publicité

GE revoit ses résultats de 2001 jusqu'au 3e trimestre 2006

Le groupe diversifié américain General Electric (GE) va revoir ses résultats financiers de 2001 jusqu'au 3e trimestre 2006 afin de mieux prendre en compte certaines transactions réalisées sur les marchés financiers, a-t-il annoncé vendredi en publiant ses résultats annuels.

(belga) Le conglomérat a également fait savoir que sa division plastiques pourrait être vendue, citant "une revue stratégique" de cette activité en raison "de défis liés à la concurrence dans ce secteur". Le groupe souhaite sortir "des activités trop volatiles", est-il ajouté.

Dans son communiqué de résultats, GE a expliqué qu'il revoyait plusieurs exercices fiscaux afin d'intégrer des transactions réalisées par son activité de services financiers, et qui ont fait intervenir des jeux sur des taux d'intérêt ("swap") sur les marchés dérivés et dans des activités d'investissement à risques ("hedging").

Cette révision fait suite à une demande du régulateur boursier SEC, est-il précisé.

Le groupe a livré quelques chiffres, dont une révision à la baisse de 343 millions de dollars en cumulé sur la période 2001-2006 pour le bénéfice net.

"Nos positions en matière de hedging étaient conformes à notre politique de gestion des risques et à nos objectifs économiques", a aussi défendu le groupe.

"Nous sommes certes déçus que notre programme n'ait pas rempli les critères comptables du régulateur mais nous sommes engagés à produire les meilleurs standards en matière de transparence comptable", est-il souligné.

Côté résultats, GE a fait état d'un bénéfice net de 20,7 milliards de dollars en 2006, en hausse de 11%, aligné sur la croissance de 10% du chiffre d'affaires, à 163,4 milliards.

Sur le seul 4e trimestre, le bénéfic net est ressorti à 6,6 milliards, en progression de 14%, pour un chiffre d'affaires de 44,6 milliards, en hausse de 11%. Par action le bénéfice net trimestriel ressort à 64 cents.

GE a fait mieux que les attentes des analystes en termes de chiffre d'affaires trimestriel et annuel. Coté bénéfice par action, il est conforme pour le trimestriel, et un peu en deçà pour l'annuel: 1,98 dollar réalisé contre 1,99 dollar attendu par le marché.

Le groupe a souligné de fortes performances dans les infrastructures, la santé et les services financiers et indiqué vouloir se concentrer sur ces activités.

Depuis le début de 2007, le groupe a réalisé pour 15 milliards de dollars d'acquisitions ciblées dans la santé, l'aviation et les hydrocarbures, est-il rappelé. Cette semaine, GE a racheté deux activités de diagnostic des laboratoires américains Abbott, et l'européen Smith Aerospace.

Malgré la révision annoncée des résultats, le groupe a livré quelques prévisions, tablant sur un bénéfice par action de 2,18 à 2,23 dollars, en hausse de 10-12% sur celui de 2006. Pour le 1er trimestre, la prévision est de 43-45 cents, en hausse de 8 à 13% sur un an.

Le marché table pour l'heure sur respectivement 1,98 dollar et 45 cents.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés