General Motors réduit nettement sa perte en 2006, mais en deçà des attentes

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a nettement réduit sa perte nette en 2006, après une perte historique en 2005, parvenant même à dégager un bénéfice au quatrième trimestre, mais a toutefois fait moins bien qu'attendu par le marché.

(afp) Le groupe a publié mercredi une perte nette de 2 milliards de dollars pour 2006, après une perte de 10,4 milliards en 2005, liée alors à de lourdes charges exceptionnelles pour financer la restructuration des activités nord-américaines.GM a dû provisionner de nouveau en 2006 pour financer cette restructuration, qui prévoit la fermeture de plusieurs usines, la suppression de 35.000 emplois via des départs volontaires, et des changements dans la production.En excluant ces exceptionnels, le premier constructeur américain et mondial a dégagé un bénéfice de 2,2 milliards en 2006, soit 3,88 cents par action, là où les analystes attendaient 4,39 dollars par action.Sur le seul 4e trimestre, GM affiche un bénéfice net de 950 millions, gonflé par un gain exceptionnel de 770 millions de dollars, contre une perte nette de 6,6 milliards à la même période de 2005.

Ce solde de 770 millions correspond à la cession fin novembre de 51% de GMAC, division de services financiers de GM, ce qui a compensé de nouvelles dépenses pour la restructuration du groupe. En excluant ces exceptionnels, le bénéfice trimestriel redescend à 180 millions de dollars ou 32 cents par action, contre 1,19 dollar envisagé par le marché.Le constructeur a toutefois fait nettement mieux qu'attendu par les analystes en termes de chiffre d'affaires, engrangeant 207 milliards en 2006, contre 195 milliards en 2005, dont 51,2 milliards au 4e trimestre, contre 51,7 milliards un an plus tôt.

Le marché tablait sur respectivement 168,85 milliards et 41,45 milliards.GM a par ailleurs indiqué, dans un communiqué, être "sur les rails" pour réaliser en 2007 l'objectif de 9 milliards de dollars d'économies sur ses coûts fixes, après 6,8 milliards en 2006, soit plus que l'objectif de 6 milliards initialement fixé pour l'an passé.

Photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés