GM Anvers avait un "bon dossier" (Moerman)

La ministre flamande de l'Economie, Fientje Moerman (Open Vld), a rejeté mardi les critiques selon lesquelles trop peu d'efforts auraient été fournis pour attirer à Anvers la nouvelle Opel Astra.

(belga) "Nous avions un bon dossier, mais cette décision est essentiellement liée à des problèmes mondiaux au sein même de GM, pas spécialement à des manquements sur le site anversois", a-t-elle affirmé peu avant de rencontrer le premier ministre Guy Verhofstadt et le ministre fédéral de l'Emploi, Peter Vanvelthoven.

Mme Moerman a rappelé que le constructeur avait mis à pied 30.000 travailleurs aux Etats-Unis et fermé dix usines. Pour elle, le problème principal dans le dossier anversois est lié au fait que GM ne dispose pas de centre de décision en Flandre. Pour le ministre flamand de l'Emploi, Frank Vandenbroucke, cette situation démontre que la Flandre reste à ce niveau "très vulnérable" et que "beaucoup de gens sont désormais dans l'incertitude".

Il souligne l'importance que chaque travailleur ayant perdu son emploi puisse en retrouver un nouveau ailleurs et appelle GM à définir clairement ses perspectives d'avenir.

Publicité
Publicité

Echo Connect