GM ne fera pas d'offre sur Chrysler dans l'immédiat - média

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) ne fera pas d'offre dans l'immédiat pour racheter son rival Chrysler, affirme le quotidien Financial Times dans son édition en ligne mercredi.

(afp) GM ne soumettra pas d'offre cette semaine mais il pourrait entrer dans le processus de vente plus tard, ajoute le quotidien en citant des sources proches du dossier.

Des offres allant de 4 à 6 milliards de dollars devraient être soumises d'ici vendredi à JPMorgan Chase, qui conseille DaimlerChrysler sur la vente de Chrysler, en provenance de trois fonds d'investissements au moins ainsi que de l'équipementier canadien Magna, ajoute le quotidien.

Le FT cite parmi ces fonds Cerberus Capital, Blackstone associé à Centerbridge Partners ainsi que Ripplewood Holdings.

GM devrait être absent de ce premier round d'offre mais il pourrait se manifester dès le mois prochain, selon l'article.

"Si l'un des fonds d'investissement dit +il y a une opportunité+ ou +nous n'avons pas besoin de telle ou telle usine+, il y a des parties de Chrysler qui serait attractives pour GM dans certaines circonstances", a indiqué au FT l'une de ces sources.

Le quotidien Detroit News affirmait lundi que General Motors aurait présenté une offre depuis fin janvier pour racheter Chrysler, qui a pour l'instant été refusée.

Mardi, le Handelsblatt affirmait que DaimlerChrysler attendait que JP Morgan lui apporte des offres préliminaires vers la fin de la semaine. Cette premier phase sera suivi d'une deuxième, composée cette fois d'offres d'achats contraignantes, ce qui pourrait faire durer le processus de vente de la filiale américaine à problèmes jusqu'en juin, affirmait le quotidien allemand.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect