GM négocie avec DaimlerChrysler le rachat de Chrysler (presse)

"Des négociations de haut niveau sont menées par des responsables de DaimlerChrysler et GM", écrit le journal spécialisé Automotive News.

(afp) Le groupe General Motors mène des négociations "à un haut niveau "avec DaimlerChrysler pour racheter l'ensemble de sa filiale américaine Chrysler, écrit le magazine spécialisé Automotive News vendredi, en citant des sources proches du dossier aux Etats-Unis et en Allemagne. Cette information a fait bondir l'action DaimlerChrysler mais pesait sur l'action GM.

" Des négociations de haut niveau sont menées par des responsables de DaimlerChrysler et GM", écrit le journal spécialisé sur son site internet.

Les deux groupes discutent déjà d'une coopération pour construire un grand 4x4, selon des sources dans les deux groupes, mais l'accord potentiel irait bien au delà du développement de produits communs, ajoute Automotive News.Déjà mercredi le magazine allemand Manager avait affirmé que des négociations entre GM et Daimler sur le rachat de Chrysler avaient débuté.

Un porte-parole de General Motors a indiqué vendredi à l'AFP: "ce sont des spéculations, nous ne faisons aucun commentaire". De même, une porte-parole de DaimlerChrylser en Allemagne a déclaré n'avoir aucun commentaire à faire au delà des déclarations du PDG jeudi.

Selon les analystes, le français Peugeot, le franco-japonais Renault-Nissan voire l'allemand Volkswagen, ou davantage encore un fonds d'investissement, seraient des candidats plus probables que GM, qui est plongé dans sa propre restructuration et aurait de mal à se lancer dans un autre grand chantier.Ils estiment aussi que Daimler obtiendrait un meilleur prix de vente s'il attendait que Chrysler ait commencé à mettre en place son plan de restructuration.DaimlerChrysler, qui vient d'annoncer un vaste plan de redressement de Chrysler avec la suppression de 13.000 emplois, a brisé un tabou jeudi en n'excluant pas de vendre Chrysler, près de neuf ans après l'avoir racheté, afin de se replier sur la marque Mercedes-Benz."Toutes les options sont sur la table", en ce qui concerne l'avenir de Chrysler, a dit le PDG Dieter Zetsche, lors d'une conférence de presse jeudi.Chrysler a accusé une perte d'exploitation de 1,118 milliard euros l'an passé, freinant la progression des bénéfices de l'ensemble du groupe, qui fabrique les Mercedes-Benz et est numéro un mondial des poids lourds.Chrysler souffre, comme General Motors et Ford, les deux autres des "Big Three" américains, de la concurrence asiatique aux Etats-Unis et d'une gamme mal adaptée aux attentes des consommateurs.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés