Immatriculations 2009: dégâts limités

©-

On a vendu plus de voitures neuves en décembre 2009 qu'en décembre 2008. La hausse est de 21% à 26.449 immatriculations. En revanche, le bilan de l'année est négatif avec une chute de 11,15%. L'année 2009 se compare toutefois à une année 2008 record sur le plan des immatriculations. Les auspices pour 2010 sont plutôt favorables, selon la Febiac.

Bruxelles (L'echo) - Décembre 2009 s'est achevé avec 26.449 immatriculations de voitures neuves, ce qui représente une augmentation de 21% par rapport au mois de décembre 2008, indique le Service public fédéral Mobilité & Transports et la Febiac, la fédération belge de l'automobile et du cycle.

Le bilan de l'année est toutefois négatif : au total, l'année 2009 a enregistré 476.194 immatriculations de voitures neuves, soit 11,15% de moins qu'en 2008.

  • Côté véhicules utilitaires, les chiffres annuels d'immatriculation sont encore moins bons. Les utilitaires légers ont en effet enregistré une baisse de 20%, tandis que les camions jusqu'à 16 tonnes ont perdu près de 13%. Le marché des poids lourds s'est quant à lui effondré avec une chute de 35,62%.
  • Le segment de la moto est finalement celui dont les ventes ont le moins diminué ;  les 27.496 nouvelles immatriculations de l'année 2009 ont limité la baisse à 8,57%.

Selon la Febiac, le recul des ventes de voitures neuves de 11,5% correspond tout à fait à la tranche inférieure des pronostics annoncés (-10 à 20%) il y a un an environ pour l'année 2009.

Il ne faut pas oublier non plus que l'on compare l'année 2009 à une année 2008 record. " Compte-tenu de l'impact économique de la crise, ceci représente un résultat tout à fait honorable ", estime la Febiac.

Ainsi, 2009 reste dans le top 10 des meilleures années, souligne encore la fédération qui se montre optimiste pour l'an prochain. Le marché est remonté ces dernières semaines. Le Salon de l'automobile, qui ouvrira ses portes le 14 janvier, permet également d'espérer de meilleures ventes.

La Febiac compte ainsi globalement sur un marché similaire pour 2010, oscillant entre 470.000 et 475.000 immatriculations de voitures neuves pour l'année. " Contrairement à l'an dernier, le premier semestre 2010 devrait être meilleur ", précise la Febiac.

"La situation à venir pour le marché des véhicules utilitaires est beaucoup moins évidente à prédire. On observe dans le secteur les premiers signes de reprise, mais c'est encore beaucoup trop tôt pour parler d'une véritable relance. La vente de camions et de matériel tracté a été très mauvaise l'an dernier et nous ne prévoyons pas d'amélioration spectaculaire à court terme."

Le marché des motos quant à lui est parvenu à maintenir un haut niveau dans les ventes, porté par les bons résultats des scooters et motos légers. En revanche, les ventes dans la gamme supérieure ont considérablement baissé l'an dernier, avec un impact sur la rentabilité du secteur.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés