Publicité

L'Etat français apporte son "soutien clair" à la fusion Suez-GDF

Le ministère français de l'Economie a rappelé jeudi "la position constante de l'Etat actionnaire, celle d'un soutien clair et déterminé au projet de fusion porté par Gaz de France avec le groupe Suez".

(afp) Interrogé par l'AFP, Bercy a qualifié de rumeur "totalement fantaisiste" une information de l'hebdomadaire Marianne à paraître samedi, affirmant que le PDG du groupe LVMH Bernard Arnault et le financier belge Albert Frère s'apprêteraient à lancer ensemble une offre sur Suez avec l'appui de Thierry Breton.

"Cette rumeur selon laquelle Thierry Breton aurait donné son appui à un hypothétique projet allégué par Marianne est totalement fantaisiste", selon le ministère.

Bercy "rappelle la position constante de l'Etat actionnaire, celle d'un soutien clair et déterminé au projet de fusion porté par Gaz de France avec le groupe Suez, comme l'a rappelé ce matin même le président de la République".

Selon Marianne, l'offre de Arnault et Frère prendrait la forme d'une acquisition par LBO (rachat par endettement), et ils envisageraient ensuite de revendre les activités eau et environnement du groupe et de créer un pôle électrogazier réunissant Suez, GDF et le belge Electrabel.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés