La poursuite de l'approfondissement de l'Escaut approuvée

©Hilz, Peter/Hollandse Hoogte

Le Conseil d'Etat néerlandais a rejeté mercredi les plaintes contre le tracé et trois autorisations d'exécution dans le cadre du projet d'approfondissement de l'Escaut. Ce dossier est vital pour le port d'Anvers.

(belga) - Le Conseil d'Etat a estimé que les conséquences pour la nature lors de l'approfondissement du fleuve (Westerschelde) n'étaient pas aussi incertaines. Il n'y a désormais plus d'obstacles juridiques à l'approfondissement du fleuve. Il s'agit d'un tracé de 66km dans les Pays-Bas. Il commence à la frontière belgo-néerlandaise et se termine à Flessinge. Ce dossier a souvent tendu les relations entre les Pays-Bas et la Région flamande.

L'entreprise portuaire communale d'Anvers (Gemeentelijk Havenbedrijf Antwerpen) et Alfaport Anvers se disent satisfaits de l'arrêt rendu par le Conseil d'Etat néerlandais, autorisant le creusement de l'Escaut occidental. Les travaux de dragage pourront donc commencer dans les plus brefs délais. L'approfondissement de l'Escaut occidental offre à Anvers la chance de défendre sa compétitivité en tant que second port d'Europe", explique l'échevin du Port d'Anvers Marc Van Peel (CD&V). Désormais, les plus grands porte-conteneurs pourront accéder facilement et en toute sécurité au port d'Anvers, selon l'échevin. "Après le creusement, sept navires sur dix dépendant actuellement du niveau des eaux pourront atteindre le port d'Anvers indépendamment du niveau des eaux", conclut-il.
Les travaux de dragage devraient commencer à la mi-février.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés