Le constructeur automobile PSA annonce 4.800 suppressions de postes

Le non remplacement de salariés partant en retraite et les départs volontaires devraient permettre une diminution de 4.800 postes en 2007

(afp) Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi son intention de procéder en France à la suppression de 4.800 postes en 2007 par des départs volontaires et le non-remplacement de salariés partant à la retraite.

"Le comité central d'entreprise (CCE) de PSA Peugeot Citroën est convoqué en séance extraordinaire le 9 mai 2007. Cette réunion portera sur un projet de réduction des effectifs de structure de l'activité automobile sur la base de départs volontaires", a indiqué la direction dans un communiqué.

"Le groupe devrait ainsi diminuer ses effectifs sans avoir recours à un plan social avec licenciements. Le non remplacement de salariés partant en retraite et les départs volontaires devraient permettre une diminution de 4.800 postes en 2007", sur 122.000 salariés, a-t-elle ajouté.

La direction de PSA justifie ces suppressions de postes par le fait que "le contexte de l'entreprise est marqué depuis 4 ans par la stagnation des ventes du groupe en Europe et par la baisse de sa rentabilité. Le projet qui sera présenté au CCE, pour consultation, vise à contribuer à la réduction des frais de structure, un des objectifs du groupe pour retrouver croissance et rentabilité".

Premier constructeur français devant Renault, le groupe est issu de la fusion, en 1976, entre Peugeot SA et Citroën.

A la recherche d'économies, PSA déplace progressivement son centre de gravité industriel à l'est, avec la création de nouvelles usines en Europe centrale et orientale et en Asie.

Parallèlement, le groupe a réduit son dispositif en Europe de l'ouest, avec notamment la fermeture en janvier 2007 de son usine britannique de Ryton. Au total PSA a prévu en 2006 de réduire ses effectifs européens de 10.000 personnes, dont 7 à 8.000 en France.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés