Le prix de l'huile de palme a dopé les comptes de Sipef

Le holding Sipef, spécialisé sur les plantations, a réalisé au cours de son exercice 2006 un résultat net (part du groupe), avant la norme IAS41, en progression de 40,2% à 15,83 millions d'euros. Toujours, avant cette norme IAS 41, le bénéfice brut a progressé de 13,3% à 33,14 millions d'euros en raison des meilleurs prix de l'huile de palme et du caoutchouc ainsi qu'une augmentation des productions.

(l'écho) Par contre, l'augmentation des salaires et des approvisionnements a réduit les marges de Sipef. Les bénéfices de change de l'année 2005 ont été réalisés principalement en raison d'un renforcement du kina contre l'euro alors qu'en 2006 le kina, la rupiah et le dollar se sont affaiblis.

Le cash flow opérationnel après impôts est en progression de 68%, pour s'établir à 21,88 millions d'euros, en raison principalement des prix améliorés des matières premières.

Les investissements et acquisitions accrus se situent au niveau de l'expansion de Hargy, d'achats de nouvelles terres en Indonésie et l'augmentation de la participation dans Tolan Tiga de 90% à 95%.

En guise de prévisions, le holding indique que les productions de 2007 seront en progression et que la moyenne des ventes réalisées pour l'huile de palme, le sera à des niveaux de prix plus élevés qu'en 2006.

Sipef précise encore que si le prix des principales matières premières se maintiennent aux niveaux actuels, les résultats de 2007 seront en augmentation sur ceux de l'année écoulée.

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale le paiement d'un dividende brut de 4 euros par action.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés