Le roi du porno néerlandais au secours de Punch

©Lieven Van Assche

"J'espère lever le plus vite possible 10 millions d'euros afin que Punch puisse continuer à exister" a déclaré le directeur général Wim Deblauw. Punch table sur un des deux scénarios suivants: soit Gérard Kok met la main au portefeuille, soit un fond de private-equity entre au capital. Pentahold et Koramic ont déjà dit non.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés