Le trafic Eurostar en voie de normalisation

Cinq des neuf trains annoncés sont prévus ce jeudi au départ de Bruxelles.

(AFP/Belga) -Les trains Eurostar au départ de Bruxelles ne roulaient toujours pas ce jeudi suivant la fréquence habituelle. "Nous en sommes actuellement aux deux tiers de notre capacité sur tous nos réseaux (Londres, Bruxelles, Paris)", indique le porte-parole de la compagnie ferroviaire, Bram Smets.

"Cinq trains Eurostar prendront le départ de Bruxelles au lieu des neuf prévus", ajoute-t-il. La circulation est fluide mais il est conseillé aux personnes qui ne doivent pas impérativement voyager avec Eurostar de reporter leur départ.

A londres, de longues files d'attente étaient encore relevées. "Londres est beaucoup plus important et les trains au départ de la capitale britannique sont beaucoup plus nombreux. La situation est donc plus problématique", indique M. Smets. "Le retard accumulé ces derniers jours a été résorbé à Bruxelles mais pas encore à Londres", conclut le porte-parole

Néanmoins, à la gare de St-Pancras à Londres, la situation contrastait avec le désordre de la veille. Eurostar estimant donc être à nouveau en mesure de traverser la Manche à la veille de Noël avec un service "quasi-normal".

Comme chaque année, aucun train Eurostar ne circulera le 25 décembre. Pour samedi, "ce sera probablement un service normal", mais "nous le confirmerons plus tard cet après-midi (jeudi)", a précisé une porte-parole de la compagnie.

Une longue file d'attente sortant de la gare s'était formée tôt dans la matinée de jeudi. Mais contrairement à mercredi, où Eurostar et la police s'étaient laissés prendre de cours par l'afflux inattendu de voyageurs, l'ordre et le calme régnaient, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Les passagers étaient renseignés dès leur arrivée par un personnel nombreux, et le temps d'attente était évalué en moyenne à une heure par la compagnie. Eurostar, qui avait annoncé que le service jeudi serait "quasi normal", espérait faire partir 18 trains à destination de Paris et Bruxelles, soit 13.500 sièges.

Mercredi, Eurostar avait dû demander dès la mi-journée aux gens de ne plus venir à Saint-Pancras, les passagers patientant depuis déjà de longues heures dans les files d'attente suffisant à remplir tous les trains pour la journée.

Le trafic Eurostar avait progressivement repris dès mardi, permettant de transporter les passagers bloqués par l'interruption de plus de trois jours qui avait suivi la panne géante survenue dans la nuit de vendredi à samedi.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés