Publicité

Les assurances auto mini-kilomètres gagnent du terrain

Les souscriptions à des assurances au kilomètre parcouru gagnent du terrain sur les assurances forfaitaires. Outre Corona Direct qui a lancé il y a un an une assurance au kilomètre, d'autres assureurs automobiles, tels que Touring, Ethias ou Axa, ont également développé des assurances similaires baptisées tarifs mini-kilomètres.

(belga) "L'assurance forfaitaire tend à devenir obsolète, surtout en Flandre", a ainsi déclaré Danny Jacobs, du Bond Beter Leefmilieu, une association de promotion de l'environnement, vendredi au cours d'une conférence de presse. Une tendance à l'adaptation des formules d'assurances se profile dès lors dans les principales compagnies d'assurances. Ethias, par exemple, a développé une assurance définie à partir d'un seuil qu'elle qualifie de "point-pivot" fixé à 10.000 kilomètres par an, qu'elle propose depuis octobre 2006. "Les conducteurs qui y ont souscrit faisaient déjà partie de notre portefeuille. Il s'agit essentiellement de seniors", a déclaré en substance Vincent Pecasse de la société Ethias. L'économie réalisée oscille autour de 15 %. En cas de dépassement des 10.000 km annuels, le conducteur retourne à une formule classique et perd cet avantage. L'assureur Touring a également développé une assurance semblable en octobre 2005 qui permettrait jusqu'à 32 % d'économie grâce à un "tarif mini-kilomètres" pour les conducteurs n'excédant pas les 10.000 kilomètres annuels. La société Axa a, elle aussi, emboîté le pas. Le tarif mini-kilomètres permettrait d'économiser de 20 à 25 % par rapport au tarif classique. Lancée depuis un an, cette nouvelle assurance "a séduit 20.000 conducteurs, ce qui représente 5 à 10 % de nouveaux clients", a indiqué Bruno Charlier de la société Axa. Parmi ces nouveaux assurés, deux tiers sont âgés de plus de 50 ans et ils la souscrivent souvent pour leur seconde voiture. Quant à Corona Direct, son assurance au kilomètre qui existe depuis un an a séduit 10.000 conducteurs. Elle permettrait, selon Philippe Neyt, membre de la direction, d'économiser jusqu'à 35 pc. Le principe consiste à ne s'assurer que sur le nombre de kilomètres annuels parcourus.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés