Menace de grève chez Sidmar à Gand

Les ouvriers de Sidmar rejetent la proposition de nouvelle convention collective de travail. Les syndicats ont déposé un préavis de grève pour le 10 mai.

(belga) Une grève pourrait éclater au siège gantois du géant de l'acier Sidmar, à Gand, après que les ouvriers ont massivement rejeté (à 76 pc) la proposition de nouvelle convention collective de travail, indique lundi Het Laatste Nieuws.

Le pourcentage de refus est le plus haut jamais enregistré dans l'histoire de l'entreprise.

Les syndicats ont appelé au calme, mais ont déposé un préavis de grève. Si aucun accord n'est atteint ces prochains jours entre la direction et les syndicats, une grève sera observée à partir du 10 mai.

Selon Het Laatste Nieuws, la convention collective de travail est pourtant raisonnable: elle prévoit deux augmentations salariales (le 1er mai et le 1er janvier), une participation unique aux bénéfices de 3 pc, une prime de 2.000 euros nets pour les travailleurs ayant au moins 25 ans d'ancienneté, etc.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés