Publicité

New Fabrex sollicite et obtient un concordat

Des délais de paiement, pour certains nouveaux clients du Maghreb, qui sont régulièrement portés à 180 jours ! La trésorerie exsangue a poussé Freddy Colquhoun, administrateur délégué et fondateur de cette société framerisoise en 1976, a sollicité et obtenir ce lundi un concordat au tribunal de commerce de Mons.

Bruxelles (L'Echo) - Elles sont encore deux  entreprises en Belgique (et un aux Pays-Bas) à pouvoir étudier, concevoir et développer  des outillages (matrices)  destinés à l'extrusion de profilés en aluminium et métaux non ferreux.
Mais aujourd'hui, New Fabrex, PME de 45 travailleurs, ne peut plus résister au paiement trop tardif de ses clients à 90% localisés hors-Belgique.

Des délais de paiement, pour certains nouveaux clients du Maghreb, qui sont  régulièrement  portés à 180 jours !
La trésorerie exsangue a poussé Freddy Colquhoun, administrateur délégué  et fondateur de cette société framerisoise en 1976, a sollicité et obtenir ce lundi un concordat au tribunal de commerce de Mons.

Début de cette année, un manager de crise délégué  par Sogepa (Région Wallonne)  a été chargé de déblayer le terrain et de vérifier, en quelque sorte,  les conditions de la survie de la PME.

New Fabrex, outre ses problèmes de  trésorerie et des pertes récurrentes depuis quatre ans, se cherche, jusqu'ici en vain,  un repreneur susceptible de lui garantir, avec un éventuel appui de la Région Wallonne (Sogepa) , les conditions favorables à une relance.

Cap sur l'Afrique du Nord

Les clients extrudeurs  de New Fabrex se réduisent comme peau de chagrin en Europe mais par contre se redéploient  en Afrique du Nord (Maghreb).

Sofinex , outil public de soutien à l'internationalisation, a déjà aidé New Fabrex à consolider de nouvelles parts  de marché , non négligeables (plus de 4 mois de travail)  en Algérie.
D'autres opportunités s'ouvrent en Tunisie et même en Lybie.

Mais la trésorerie de l'entreprise ne suit pas, les retards de paiement frisant aujourd'hui les 500.000 EUR !
New Fabrex tourne aujourd'hui au grand ralenti avec près de la moitié de son personnel ouvrier en chômage économique.
Un plan de redressement,  à élaborer avec les commissaires au sursis,  serait déjà en voie de finalisation pour tenter de sauvegarder cette activité très spécifique dans le Borinage.

H.L.

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés