Nissan va supprimer environ 1.150 postes commerciaux au Japon

Le constructeur automobile nippon Nissan Motor a annoncé mardi qu'il allait supprimer environ 1.150 postes d'ici 2010 dans le cadre d'un plan de restructuration de son réseau commercial au Japon, où les ventes du groupe diminuent inexorablement du fait de la saturation du marché.

(afp) "Nous allons réduire de moitié le personnel dans les opérations administratives, les ventes et le marketing et les filiales de distribution, qui emploient 2.300 personnes aujourd'hui", a déclaré au cours d'une conférence de presse le directeur des opérations de Nissan, Toshiyuki Shiga.M. Shiga a précisé que les ventes au Japon allaient vraisemblablement chuter de 100.000 véhicules lors de l'exercice 2006-2007, qui se termine fin mars, par rapport aux 842.062 écoulés en 2005-2006.Ces mauvaises performances commerciales s'expliquent notamment par la popularité croissante au Japon des mini-voitures au détriment des véhicules classiques et par la concurrence féroce qui règne alors même que le marché se contracte, a poursuivi le numéro deux de Nissan, selon qui "cette situation ne devrait pas changer dans un avenir proche".Le groupe a annoncé une vaste réorganisation de son réseau de distribution, avec la création de dix entités régionales chargées d'élaborer leur propre stratégie de marketing et leurs objectifs de ventes, d'optimiser leur catalogue de véhicules et de former leur personnel.

C'est la décentralisation de ces fonctions, qui jusqu'à présent sont de la responsabilité du siège de Nissan, qui permettra de réduire les postes d'environ 50%.Parallèlement à la suppression des postes les plus bureaucratiques, Nissan compte accroître le recrutement d'employés directement au contact avec la clientèle, comme les conseillers commerciaux. Une partie des postes supprimés sera donc redéployée vers des fonctions plus purement commerciales.Concernant le réseau de quelque 2.400 concessionnaires Nissan au Japon, M. Shiga a affirmé que "réduire le nombre n'est pas une fin en soi" car le groupe souhaite maintenir en l'état ses capacités de vente.

La situation de chaque concessionnaire sera examinée au cas par cas, a-t-il précisé.Nissan a revu début février en baisse sa prévision de bénéfice net pour l'exercice 2006-2007, ne tablant plus que sur 460 milliards de yens (3 milliards d'euros) alors qu'il prévoyait au départ 523 milliards de yens, ce qui aurait constitué le huitième profit annuel record d'affilée.Le PDG Carlos Ghosn a déclaré le groupe en "crise de performance" et a annoncé que des mesures de redressement seraient prises.

La restructuration du réseau commercial au Japon est la deuxième de ces mesures, après un remaniement de la direction annoncé le 16 mars.En vertu de ce remaniement, M. Shiga va se concentrer sur le redressement de la situation sur le marché japonais, tandis que M. Ghosn va déléguer la supervision des opérations américaines et reprendre personnellement en main les finances du groupe Nissan.

Photo belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect