Nyrstar confiant pour 2008

7643 ©Sofie Van Hoof

Pour son premier exercice en tant que société cotée, Nyrstar annonce un Ebitdta de 560 millions d’euros (+5%) légèrement inférieur aux attentes des analystes. Mais les perspectives sont bonnes et le titre progresse de plus de 3% à l'ouverture.

Bruxelles (L'Echo) - La numéro un mondial du zinc, Nyrstar, versera un premier dividende à ses actionnaires de 0,40 euro par titre. Précisons que ses résultats 2007 sont calculés sur une base pro forma. Nyrstar est, en effet, née en juin dernier de la fusion des activités en zinc de la belge Umicore et de l'australienne Zinifex

Le chiffre d'affaires de l'entreprise s'établit à 3,81 milliards d'euros, ce qui au regard de 2006 correspond à une progression de 12,5%, le tout pour une production annuelle de zinc en très légère augmentation (+2,6% à 1,073 million de tonnes) et de métaux en légère diminution (-0,84% à 237 milles tonnes).

L'Ebitda du groupe se chiffre quant à lui à 560 millions d'euros (+5%) ce qui est légèrement inférieur aux attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur une montant de 570 millions d'euros.

Le société enregistre au final un bénéfice net 286 millions d'euros, soit un bénéfice par action de 7,1 euros.

La dette nette diminue de 95 millions au regard de juin 2007, pour se fixer au 31 décembre dernier à 155 millions d'euros.

Paul Fowler, CEO de Nyrstar, explique dans son communiqué que " Nyrstar a pris un excellent départ, s'est rapidement intégrée dans son marché, et a mené à bien son introduction en Bourse débutée en octobre 2007 ", précisant que " ces performances ont été réalisées dans un marché aux conditions macroéconomiques difficiles, le tout avec une baisse des prix du zinc alors que ce dernier était encore très haut en 2006 ".

Le CEO insiste également sur le fait que la forte demande en provenance de Chine continue à mettre en exergue la croissance potentielle de l'industrie du zinc et sa tendance à la consolidation.

Comme l'avaient fait remarquer les analystes qui suivent la valeur de près, ce sont surtout les prévisions de Nyrstar pour 2008 qui comptent.

Celles -ci confirment que la situation de surproduction dans les mines de zinc offrent de jolies perspectives bénéficiaires à l'entreprise pour l'année en cours, notamment grâce à des charges de traitement (" tc benchmark ") élevées.

Toujours en négociation avec les mineurs, le 'smelter' (fondeur) Nyrstar table donc sur des charges plus élevées qu'en 2007, supérieures à 300 dollars pour un prix de base de la tonne de zinc situé entre 3000 et 3500 euros.
Précisons que les analystes s'attendent à un prix de 2500 dollars par tonne de zinc, mais comptaient également sur la force persuasion de Nyrstar, en tant que leader de marché, pour faire grimper ce dernier.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés