Opel Anvers: "On essaie de saper le business case d'Anvers" (FGTB)

©-

"Une partie du management, le patron Nick Reilly en tête, essaie de mettre par terre le plan pour l'usine d'Anvers", accuse la FGTB.

(Belga) - Le management d'Opel a tenté de saper, lors d'une réunion de travail mardi après-midi à Russelsheim, en Allemagne, le "business case" (plan d'entreprise) élaboré par les syndicats pour le site d'Anvers, a déclaré Rudi Kennes, du syndicat FGTB.

"Une partie du management, le patron Nick Reilly en tête, essaie de mettre par terre le plan pour l'usine d'Anvers", accuse le syndicaliste. "Ils ne reconnaissent pas que deux modèles de 4x4 avaient été promis, en son temps, pour Anvers, bien que le personnel de l'usine, sur cette base, ait fait des efforts il y a deux ans, pour combler l'écart financier avec la Corée", poursuit le responsable syndical.

Selon Rudi Kennes, la direction doit avoir un agenda caché. "Je ne comprends pas où la direction veut aller".

La prochaine étape est la présentation du plan d'entreprise devant le conseil d'entreprise européen. Ce conseil d'entreprise pourrait avoir lieu fin de semaine prochaine.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés