Opel Anvers: seules 4 entreprises wallonnes touchées

La fermeture d'Opel Anvers ne toucherait, à ce stade, que quatre entreprises wallonnes, et ce de façon limitée, a indiqué le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, en réponse à des questions d'Alfred Gadenne (cdH) et Alain Onkelinx (PS).

(Belga) - Selon le recensement opéré par les fédérations d'entreprises, la Région wallonne ne compte aucune entreprise qui dépende exclusivement ou même "modérément" de l'usine anversoise.

Parmi ces quatre sociétés, certaines ne devraient d'ailleurs pas ressentir un impact important dans la mesure où elles fournissent des composants pour la nouvelle Opel Astra, quel que soit le lieu où elle est fabriquée. Quant à l'acier, il était essentiellement fourni par les unités sidérurgiques implantées en Flandre.

Le ministre Marcourt a toutefois rappelé la solidarité du gouvernement wallon à l'égard de la Région flamande et des travailleurs d'Opel Anvers. "Tout emploi perdu en Belgique nous touche. Perdre une usine où les travailleurs ont fait tant d'efforts pour augmenter la productivité, un site où l'on était au-delà de l'équilibre financier ne peut que nous choquer", a-t-il dit.

M. Marcourt (PS) profitera la présidence belge de l'Union européenne et du Conseil Industrie qu'il présidera au second semestre pour mettre la question des mutations industrielles à l'ordre du jour

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés