Opel Astra: l'équipe du matin de Johnson Controls à l'arrêt

La restructuration de l'usine d'Opel à Anvers engendre de grandes inquiétudes chez le constructeur de sièges, Johnson Controls, à Geel. L'entreprise possède en effet une ligne "just-in-time" qui fabrique les sièges de l'Opel Astra à Anvers. La confusion qui régnait mardi sur le travail à Anvers a poussé les 120 travailleurs de l'équipe du matin, employés à la chaîne de production de l'Opel Astra de Geel, à ne pas aller travailler mercredi.

(belga) S'il ne sort plus de voitures de la chaîne de montage d'Anvers, il n'y aura plus besoin de sièges de voiture. D'après Roger Dessers (FGTB), la communication imprécise de la direction de Jonhson se base sur l'arrêt de l'équipe du matin.

La reprise du travail par l'équipe de l'après-midi qui doit débuter à 14H00 n'est pas encore certaine. Tout comme l'impact qu'aura la diminution des effectifs sur le site d'Anvers sur l'implantation de Geel.

Jeudi, un comité d'entreprise se tiendra au sein de l'entreprise Johnson. Le personnel y recevra peut-être des réponses sur les conséquences en termes d'emplois. "Si 1.400 personnes doivent perdre leur emploi chez Opel, cela aura des incidences sur notre personnel", déclare Dessers.

Johnson emploie 240 personnes d'Opel. Au total, l'entreprise occupe encore 400 personnes. Avant la restructuration de VW Forest, ils étaient 530. L'entreprise aura donc déjà été touchée par 2 fois.

Publicité
Publicité

Echo Connect