Publicité

OPEL: l'usine pourrait sous-traiter 750 postes

L'usine Opel d'Anvers pourrait sous-traiter 750 postes de travail. La direction veut négocier sur ce point.

(belga) Selon les syndicats, quelque 750 postes sont en jeu, peut-on lire jeudi dans le quotidien anversois "Gazet van Antwerpen"."Il n'y a rien de concret, mais nous savons que la direction veut sous-traiter tout ce qui n'est pas lié à l'assemblage", a indiqué Luc Van Grinsven, du syndicat chrétien CSC.

Il s'agirait de la sécurité, des repas, d'une partie de la carrosserie et des services techniques centraux.La direction d'Opel Belgique relativise. "Il est encore trop tôt pour en parler. Lors de négociations, des chiffres circulent mais ils ne sont certainement pas définitifs", indique une porte-parole.

Syndicats et direction de l'usine anversoise ont signé mercredi le plan social de licenciement de 1.861 travailleurs.

Photo belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés