Publicité

Pressions mutiples pour que l'Etat vienne au secours des géants de Detroit

Les pressions s'intensifient sur les autorités fédérales américaines pour qu'elles viennent au secours des constructeurs automobiles de Detroit, qui semblent s'approcher dangereusement de la faillite. Le président élu Barack Obama a affirmé que le sort de l'industrie automobile du pays était une "haute priorité", mais sans s'engager sur une aide financière.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés