Projets d'accord approuvés chez Lear et IAC

Les projets d'accord dans le cadre du conflit social qui a débuté à la mi-avril chez IAC et Lear Corporations, deux fournisseurs de l'usine Ford à Genk, ont été approuvés vendredi par les syndicats

(belga) ) La direction et les syndicats d'IAC sont arrivés vendredi après-midi à un projet d'accord, alors que les partenaires sociaux de Lear Corporations avaient fait de même jeudi. Les ouvriers de Lear Corporations ont donné leur feu vert au texte vendredi après que ce dernier a été présenté par les syndicats. Leurs homologues d'IAC ont également réagi très positivement après la présentation, de sorte qu'aucun vote n'a dû avoir lieu, a appris l'agence Belga auprès de Luc Prenen (CSC).

Le 16 avril dernier, le personnel d'un autre fournisseur de Ford, SML, avait débrayé pour protester contre la pression de travail ce qui avait eu comme conséquence l'arrêt de la production chez le constructeur automobile Ford à Genk. Ce mouvement a ensuite fait tache d'huile dans la soirée chez d'autres fournisseurs: Lear Corporations, TDS Automotive et IAC. Le 25 avril, les syndicats et la direction de l'usine TDS Automotive sont tombés d'accord sur un projet d'accord. L'équipe de l'après-midi doit encore se prononcer sur le texte vendredi.

Le projet d'accord prévoit une hausse de salaire de 45 centimes d'euro par heure avec effet rétroactif à partir du 1er avril. Chez Lear Corporations, une hausse salariale d'un même montant a été obtenue, alors que chez IAC, elle a été scindée entre une augmentation des chèques-repas et du salaire horaire de 25 centimes d'euros. Les ouvriers de SML avaient précédemment obtenu une augmentation de 60 centimes d'euro.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés